On a essayé...

Cours de RPM (Biking), un bonus à la préparation hivernale du cycliste

Nous avions déjà essayé le concept l’an passé par un jour de neige, rendant les routes « inroulables ». En ces derniers jours pluvieux et froid, nous y sommes retournés. Plutôt que de suer en solo sur le home-trainer (souvent planqué au fond du garage)…pourquoi ne pas profiter de l’émulation d’un groupe pour pédaler dans une ambiance plus fun ?

Lieu : Sur les conseils d’Edmond R. du Team Velopuissance, j’ai découvert le cours de RPM du club de sport Forme’z Club (Savigneux). Encadré par un coach qui donne la cadence, les 45′ de pédalage devraient passer toutes seules.

A mon arrivée dans la salle de RPM, j’ai été impressionné. Premièrement par le nombre de vélos : 45 parfaitement alignés ; et deuxièmement par le nombre de présents pour le cours : 37. C’est donc un concept qui plaît à tous, jeunes et plus âgés, dans une mixité presque parfaite.

rpm-savigneux-loire

Matériel : le vélo est réglable sous tous les angles : hauteur de selle, recul de selle, hauteur du guidon, longueur de potence. Bien mieux que les vélos sur lesquels on pratique notre test d’effort tous les ans au CHU… Bon point aussi, j’ai pu monter mes pédales Speedplay et ainsi pédaler avec mes chaussures de route. Sinon, les pédales par défaut ont une face avec courroie pour utiliser ses baskets et une autre face compatible avec les cales de VTT (type Shimano). Une molette sur le cadre permet de régler facilement la résistance.

Séance : Le coach arrive et c’est parti pour une mise en route progressive de 10′. Il nous explique que la cadence de pédalage doit être la même pour tout le monde, seule la résistance de la roue est personnalisable en fonction de ses sensations et de sa condition. La musique est entraînante et assez forte pour ne pas entendre le souffle de son voisin, pourtant très proche. Des éclairages multicolores viennent accentuer le dessin des muscles saillants du coach ( et les miens aussi ;) ) La séance, basée aujourd’hui sur la force, monte en intensité et j’ai vraiment apprécié que le coach parle de technique de pédalage (« caresser les pédales », faire fonctionner la cheville, dessiner des cercles avec ses pieds) et de filières énergétiques (« maintenant vous avez épuisé toutes vos réserves de sucre, ce sont les graisses qui servent de carburant… »). On alterne position assise, en danseuse, sur l’avant de la selle, mains en position CLM, etc. au fil des différentes « ascensions » du jour, entrecoupées de moment de relâchement et sprints en vélocité. On transpire, beaucoup, et même les gros ventilateurs ne suffisent pas à nous rafraîchir. On se croirait mi-juillet dans l’Alpe d’Huez… Certains s’encouragent aux-mêmes à haute voix pour aller au bout de l’effort. En toute fin de séance, 3′ sont consacrées aux étirements (psoas, quadriceps, ischios, mollets et dos).

A en croire les courbatures ressentis le lendemain, le travail a été efficace. Durant ces 45′, le muscle cardiaque flirte à plusieurs reprises avec son summum. La position en danseuse prolongée permet de travailler les muscles fessiers et les bras. Sur cette séance, on a bien bossé la force sous-max et la vélocité au seuil anaérobie (i3-i4 pour les intimes). Plusieurs fois, j’estime être monté à la PMA sur des efforts de 20 à 30″ ce qui est parfait pour donner du pep’s à la séance.

rpm

Conclusion : Nous avons aimé ! La séance est très bien conduite et l’ambiance stimulante. Pour un cycliste, je pense qu’ 1 à 2 séances par semaine pourrait être un excellent complément à l’entraînement hivernal (musculation, sortie de foncier), surtout pour ceux qui ont du mal à se motiver pour faire quelques intensités, bien nécessaires à cette période pour éviter que le coeur passe en hibernation. Et le bénéfice net est meilleur que d’aller rouler 2h dans la plaine sous la pluie ou le froid… On ressort de la salle avec la satisfaction d’avoir bien transpiré et d’avoir brûlé des calories…

Notre conseil : même si la gestion de la résistance est individuelle, il faut arriver avec une relative bonne condition physique, c’est à dire après minimum 3 semaines de séances en aérobie. Prévoyez également de la boisson « pour pendant », de préférence une boisson énergétique qui vous apportera quelques glucides et minéraux.

Crédit photo : http://www.formzclub.fr/RPM

Mots-clefs :, ,

Une réponse à “Cours de RPM (Biking), un bonus à la préparation hivernale du cycliste”

  1. Le 22 février 2015 à 8 h 52 min kilburg a répondu avec... #

    Recherche court RPM biking car j’en fais déjà en salle et j’aimerais en faire chez moi en plus je recherche des séances d’entraînement en vers chez moi

Ajouter votre réponse

Pchb moins 16 |
Panierballon.unblog.fr |
Emirates Vendeen Cup |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Super coupe des équipes 4
| Footblogligue1
| As croissy beaubourg vétérans