Diététique, On a essayé...

L’activateur de performance d’Eric Favre, essai concluant !

iron o2 origin Quoi de mieux que le bouche à oreille…? Des amis avec qui je roule régulièrement m’ont vanté les effets de ce complément nutritionnel nommé IRON O2 ORIGIN fabriqué par le laboratoire Eric Favre, basé dans le Rhône (69), tout près de chez nous. J’ai voulu le tester cette saison.

Il est conseillé de prendre 4 gélules par jour, au petit déjeuner, accompagnées d’un jus de fruits fraîchement pressés afin optimiser son absorption. La marque annonce l’IRON O2 ORIGIN comme un puissant activateur de performance et pouvant avoir (quelque peu) les effets d’un stage en altitude. Nous avons eu une démarche scientifique pour valider l’efficacité de ce produit : nous avons fait une prise de sang avant la cure de 3 semaines et juste après et nous avons noté nos sensations durant les séances d’entraînement et les courses.

COMPOSITION :

BCAA (Valine, Leucine, Isoleucine) : acides aminés ramifiés essentiels, qui ne peuvent pas être fabriqués par le corps. Leur intérêt pour le sportif a été démontré pour une meilleure récupération et endurance. Ils favorisent également l’anabolisme et la synthèse protéique.

Glutamine : acide aminé le plus présent dans le sang. Il participe à renforcer le système immunitaire et joue indirectement un rôle dans la souplesse articulaire. En cas de traumatisme ou de stress, son taux dans le sang peut chuter. Sa supplémentation peut éviter de rentrer dans un état de surentraînement.

Arginine : acide aminé ayant un effet sur la vitalité sexuelle, il booste aussi la sécrétion de l’hormone de croissance et stimule le système immunitaire.

Asparagine : acide aminé maintenant l’équilibre du système nerveux et participant à la conversion des acides aminés dans le foie.

Fer héminique : sel minéral souvent déficitaire chez le sportif d’endurance, il permet l’oxygénation des muscles et la formation des globules rouges. Dosé à 8,92 mg pour 4 gélules, il permet de prévenir les carences et ses effets dévastateurs sur la performance. Le fer héminique est très assimilable.

Carnitine : acide aminé synthétisé par l’organisme. La Carnitine semble optimiser les performances et favoriser la combustion des graisses.

Ornithine : acide aminé jouant un rôle important dans la synthèse protéique et dans la détoxification de l’organisme, en particulier au niveau du foie. Agit en synergie avec l’arginine.

Alanine, Phénylalanine, Lysine, Sérine, Histidine, Thréonine, Proline, Tryptophane, Glycine, Tyrosine, Méthionine et Cystéine qui participent aux processus métaboliques.

SUR LE TERRAIN :

Les gélules sont faciles à avaler. J’ai fait une cure de 3 semaines comme préconisé, en fin de saison où la fatigue était présente. Les effets sur mes sensations à l’entraînement n’ont pas été extraordinaires mais j’ai pu faire tous les efforts prévus au programme malgré une motivation défaillante. En course, même avec la fatigue accumulée de la saison, j’ai réussi à monter à ma fréquence cardiaque maximale, ce qui m’arrive rarement en cours de saison. Je pense que la composition particulière du IRON O2 ORIGIN n’y est pas étrangère.

AU NIVEAU VALEURS BIOLOGIQUES : 

Les valeurs suivantes ont toutes été en hausse entre la prise de sang réalisée avant la prise du complément et 1 mois après le début de la cure.

Hématocrite : + 1 %

Hémoglobine : + 10 g/l

Ferritine : + 17 ug/l

CONCLUSION :

IRON O2 ORIGIN est une formule très complète et efficace si l’on en croit les valeurs biologiques, même si je peux difficilement comparer à un stage en altitude puisque je n’ai jamais eu l’occasion d’en faire. Je pense que son effet serait maximal s’il est pris en période de préparation d’objectif, en débutant la cure 1 ou 2 mois avant le jour J. Couplé à un entraînement bien conduit et à une bonne alimentation, il doit apporter au sportif la petite touche qui peu faire la différence. Le prix relativement élevé se justifie par ses composants onéreux et à son bon dosage. Dernière chose, il n’y a rien de dopant dans le produit.

Dans la gamme des IRON O2, on trouve aussi le BURNER (best seller !) pour perdre du poids (parfait à la reprise de l’entraînement) et le BOOSTER qui a un effet assez rapide sur l’organisme (à prendre de façon ponctuelle en mini-cure ou le matin d’une épreuve). Les 3 produits ont pour base la même composition, seul quelques ingrédients ou dosages changent pour obtenir l’effet escompté.

Mots-clefs :, , , ,

Une réponse à “L’activateur de performance d’Eric Favre, essai concluant !”

  1. Le 10 novembre 2014 à 17 h 53 min Thierry a répondu avec... #

    Je confirme c’est vraiment un excellent produit pour l’utiliser moi même… Je le conseille vivement aux sportifs voulant améliorer leurs performances… Encore un Gd merci a Franck Perrault pour m’avoir fais découvrir tous ces produit diet Éric Favre…

Ajouter votre réponse

Pchb moins 16 |
Panierballon.unblog.fr |
Emirates Vendeen Cup |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Super coupe des équipes 4
| Footblogligue1
| As croissy beaubourg vétérans